Réparation boites varios Fendt / Massey / JCB : fiabilité ?

Nous réparons plus de 100 boites varios par an depuis des années, et avons donc vu toutes les pannes possibles sur les varios depuis.

A force d’en apprendre d’avantage sur les transmissions varios, de les réparer, c’est notre principale activité, nous avons fini par remarquer un problème fréquent qui est l’origine de la grande majorité 80% des pannes des boîtes varios AGCO, toute marques confondu, que ce soit pour Fendt / Massey Ferguson / JCB / terragator, ce sont tous les meme vario … ce problème me semble évident que le constructeur le connaît, il est très simple à résoudre et pas pour un prix exorbitant en comparaison du prix d’une boite et pourtant rien n’est fait. 

De là à dire que c’est fait exprès pour vous obliger à acheter l’échange standard, il n’y a qu’un pas (Je rappel qu’ils ne proposent pas la réparation, et donc avant notre arrivé, il n’y avait personne pour vous proposer une alternative) 

Cette panne fréquente des boîtes varios AGCO, c’est quoi ? Et pourquoi nous sommes certains qu’ils sont au courant ? 

Sans plus de suspens, il s’agit des joints de pivot, voir photos de notre poubelle que le constructeur de cette boite vario installe. Je ne pense pas que Fendt / Massey Ferguson / JCB soit impliqué dans le choix des joints mais au moins AGCO. En tous cas, tous les concessionnaires sont au courant de ce point faible, car quand il nous appellent pour un problème de vario, il nous disent qu’il y a surement un problème sur ces joints.

Pourquoi ? C’est simple à expliquer ce problème, il y a une sonde de température sur le tracteur. Une fois que la température maximale de 110° est atteinte, le tracteur affiche le défaut température. Vous avez très certainement déjà eu le tracteur qui se met en alarme pour cette raison car il est très facile d’atteindre la température maximale de cette sonde.  

Pour vous donner un exemple, il suffit que vous ayez une grosse charge à tirer, pourquoi pas une côte, vous êtes à un stop et devez traverser une route mais vous devez vous dépêcher d’accélérer sinon vous ne traverserez jamais. Ca vous est sûrement déjà arrivé. Et bien dans un cas comme celui-ci, le vario monte à 550 Bars (puissance maximale). Il y a un phénomène qui s’appelle de “Laminage hydraulique”, ainsi l’huile chauffe très très vite et en quelques secondes dépasse les 100° soit largement au dessus de la résistance des joints en plastique (85°) et la sonde ne s’est pas forcément encore déclenchée.

Au début de la création des varios, la sonde de température alarme maximale était surement comme pour tout circuit hydraulique à 80° et ils n’ont pas eu d’autre choix que de monter la sonde à 110° sinon le tracteur aurait été très souvent inutilisable, c’est pas possible pour agco au regard des autre marques. 

Pour imager par un exemple que tout le monde visualise bien. Imaginez une friteuse que vous pourriez avoir chez vous, et à quel point ça chauffe déjà rapidement vers les 180-190 degrés. Et bien maintenant, sachez que la boite vario AGCO à beaucoup moins d’huile qui circule que votre friteuse et pourtant vous êtes 100 à 200 fois plus puissant avec votre tracteur. car lors d’un démarrage rapide, la majorité de la puissance du diesel souvent plus de 200.000 watts 200 kw

Dans des conditions pareilles, l’huile chauffe en quelques secondes et dépasse très vite les 85° que les joints plastique supportent.

Si ça n’était que ça, ça ne poserait pas trop de problème mais pour en revenir aux joints, il faut savoir que le temps que ça atteigne la sonde, l’huile était même peut être à 120 degrés. Et donc nous arrivons là ou je voulait en venir : 

Même si le défaut température ne s’affiche pas , ne vous croyez pas etre en securité totale, car le défaut 110° est beaucoup trop haut , sur un circuit hydraulique normal l’engin se coupe à 80° et là il faut attendre 30° de plus avant l’affichage du défaut, donc le tracteur est souvent à plus de 80° et les joints plastique ne peuvent résister et pourtant il n’y a pas d’alarme avant 110°.

Les joints que AGCO met sur ses boîtes varios sont en matière plastique qui ne doit pas dépasser 85 degrés sous peine de devenir mou et de s’abîmer. Certes ça ne dure que très très peu de temps car c’est vraiment dans des cas extrêmes que vous demandez toute la puissance au tracteur Fendt / Massey Ferguson / JCB / terragator mais le mal est fait. Le pire, c’est que justement c’est quand ce joint est mou, que le tracteur développe la puissance maximale. Ce joint se prend tout en étant mou, une force extrême de 550 bars qu’on ne voit quasiment en hydraulique que sur les boîtes varios. Un peu comme un chewing-gum pour lequel vous voudriez passer votre doigt au travers, quand il est mou c’est très facile. Sauf qu’en plus ce chewing-gum n’est pas très épais. (3 mm pour la surface utile du joint) , imaginez du plastique moue de 3mm de large et une pression de 550 bars qui pousse, c’est 550 kg sur une surface de 10*10 mm 

Certes ça ne vous posera pas de problèmes les 5-10-20 … premières fois mais petit à petit il s’abîme de plus en plus. Mais c’est ainsi que parfois nous nous retrouvons à parfois réparer des boîtes varios AGCO qui n’ont que 3000 heures, à chaque fois c’est un client qui utilise son tracteur au maximum de ses capacités très régulièrement.  Et en l’ouvrant, le problème principal c’est les joints.  Sauf a utiliser un tracteur très puissant avec une conduite en douceur, les joints ne peuvent résister, un vario réparé par nous et avec nos joints , d’un coup 80% des problemes ont disparue 

Ce principal problème sera réglé définitivement chez nous, car nos joints résistent largement à des températures bien supérieures à quand la sonde de température arrête le tracteur. Mais en plus la surface utile de travail du joint fait le double.   

Pourquoi sommes-nous quasi certain que AGCO est au courant de ce problème de joint sur leurs boîtes varios ? 

Si ça n’avait été que ça (la sonde de température qui bloque le tracteur après la limite de ce que supporte les joints), sur des systèmes aussi complexes que l’environnement hydraulique complet d’un tracteur et sa boite vario, j’aurais pu croire à une erreur. Encore que je pense qu’ils ont mis cette sonde à cette température car sinon vous seriez très souvent bloqué et vous trouveriez que les tracteurs Fendt / Massey Ferguson / JCB / terragator ne sont pas terrible, ce qu’ils ne sont pas. Loin de là. ce sont parmis les meilleurs tracteur au monde , comme un colosse au pied d’argile 

Également, dans leurs protocoles de pression il est stipulé de ne surtout pas dépasser 5 secondes d’essais en Haute Pression (HP). C’est qu’ils savent que ca monte en haute température non ? Et encore, nous ne sommes pas en puissance maximale du diesel dans ces conditions. 

Enfin, il y a aussi, le fait qu’il y a plusieurs flexibles sur la boite vario, et ceux qui font passer le débit de rinçage qui échange l’huile chaude sont dans une matière plus résistante à la température que les autres. Donc ils savent que ca monte en haute température également non ?
Nous n’allons pas révéler tous nos secrets de réparation ici mais sachez que ceci est un point parmi d’autres que nous contrôlons, de là à dire que le vario est amélioré en sortant de chez nous. Je vous laisse en juger.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *